Lividités cadavériques

La troisième façon pour les médecins légistes de remonter jusqu’à l’heure de la mort est d’étudier les lividités, c’est- à-dire une accumulation de sang, qui donne à la peau une coloration rouge violacée. Elles sont dues à la dégradation des globules rouges puis de l’hémoglobine : il y a éclatement des globules rouges qui vont donc se diffuser dans les régions déclives, qui débute dès l’arrêt de l’écoulement du sang. En effet les lividités sont provoquées par une ouverture des vaisseaux sanguins qui larguent le sang dans l’organisme. Le sang s’accumule alors par gravité dans les parties les plus inférieurs du corps, où la couleur rouge devient visible par transparence de la peau. Les points de pression sont épargnés par cette accumulation de sang.

 La couleur des lividités peut indiquer la cause du décès :

-une couleur bien rouge correspond à une intoxication au monoxyde de carbone.

-une couleur bleu correspond à une asphyxie ou un malaise cardiaque ou pulmonaire.

--> Les lividités suivent une chronologie :

- de 20 à 45 minutes après le décès, les premières lividités apparaissent au niveau du cou.

- 2 heures après le décès, il y a confluence des lividités du cou.

- 10 heures après le décès, les lividités sont stabilisées et ne disparaissent plus à la pression.

- 14 heures après le décès, les lividités sont maximales et elles sont fixées définitivement.

Les lividités ne disparaissent qu’au moment de la putréfaction.

  lividite.jpg   lividite-3.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site